Touken Komachi


Cliquez chaque image pour l'agrandir.




Wakizashi, Shirasaya, Koshiraea
Kyô 3e génération, Tanba no kami Yoshimichi
[ Signature ] omote : (kikumon) Tanba-no-kami Yoshimichi ura : -
[ Taille ] Logueur de lame 49,4cm (1 shaku 6 sun 3 bu), sori 1,1cm (3 bu 6 rin), moto-haba 2,96cm, moto-shinogi-kasane 0,65cm, saki-haba 2,06cm, saki-kasane 0,44cm, mekugi-ana(trous) 2, poids de lame 455g , longueur de shirasaya 73cm, longueur de koshirae 70,2cm
[ Periode ] Edo, autour Kanbun
[ Province ] Yamashiro

[ Feature ]
Forme: Shinogi-zukuri, iori-mune. Mihaba et kasane sont à la fois ordinale. Shinogi-haba (largeur) est relativement étroit. Sori attaché superficiellement. Chu-kussaki forme.
Nakago: Ubu. Les yasurimes sont suji-kais. Saki est iri-yama-gata. Deux trous.
Jigane: Ko-itame-hada bien grain. Jinie attachée fine et riche.
Hamon: Le yakidashi court en sugu. Dans ko-midare, gunome mélangé. Ashis est apparu. Mélange sunagashis, rayures deviennent sudare-bas forme. Nioiguchi est dans shizumi (calme) -gokoro. Nie attaché bien. Yubashiris est apparu dans yaki-gashira (tête de trempe).
Boushi: Il court en sugu, puis avec notare. Il tourne en komaru.

Koshirae: Kuro-ro-iro-nuri aogai-chirashi, wakizashi-koshirae
Tsuba: "瓢箪から駒" (quelque chose de très inattendu) ou "塞翁が馬" (inescrutables sont les voies du Ciel) -zu (tetsu (fer) -ji suki-sage-bori, incrustation de kin (or)).
Fuchi-gashira: Ha-tô (vagues) -zu (mei (signature) Ô-mori Ei-shû ka-ô, shaku-do-ji, taka-bori, )
Menuki: Namazu (poisson-chat) -zu (su-aka migaki-ji katachi-bori)
Ko-zuka: U-kai (pêche aux cormorans) -zu (shaku-dô nanako-ji taka-bori kin (or) -iroe suemon zô-gan (inlay)
Ko-zuka-ho: mei (signature) Nô-shu Seki Magoroku kyû-dai (neuvième génération) -matsu Ecole de Zenjô, Fujiwara Kanemoto

La première génération de Tanba-no-kami Yoshimichi, troisième fils de Kanemichi, forgeron de la province de Seki de la fin de la période Muromachi, a déménagé de Seki à Kyoto avec son père Kamemichi et son frère aîné Iga-no-kami Kinmichi et Rai Kinmichi et son frère Ecchu -no-kami Masatoshi à Eiroku 2, puis école établie Mishina à Nishino-tô-à Ebisu-gawa. Il a reçu et a été honoré comme Tan-ba-no-kami pendant l'ère Bunroku. Il a travaillé activement pendant Keicho à travers l'ère de Kanei. Il a créé hamon "Sudare-ba" même spécifique dans l'école Mishina. Ses enfants (élèves) ont succédé à son style. L'école a prospéré, principalement à Kyoto et à Osaka. Deuxième génération Yoshimichi a reçu Tango-no-kami à Kan-ei 16, et a permis d'avoir kiku-mon (crête de chrysanthème). Dès lors, la famille Yoshimichi a utilisé la crête en continu. Le sabre a été créée par la Kyô troisième génération Tanba-no-kami Yoshimichi.

Kyô troisième génération était communément appelé Tokuzaemon. Il était considéré comme le moins de sabres créées dans chaque Tanba-no-kami. Il a reçu Tanba-no-kami à Kanbun 2 (par exemple «Kokon-kaji-biko», «Shin-to ben-gi»), il est décédé à Kanbun 9 (par exemple «Distinguished family records» dans «Kyôto-no- ). C'est pourquoi il a créé un petit nombre de sabres, seulement sept années de travail comme Tanba-no-kami. Le sabre a l'horodatage Novembre Kanbun 2, et la signature "troisième génération Tanba-no-kami Yoshimichi". Il pourrait considérer que le a été créé pour commémorer la réception du titre.

Dr. Kanzan SATÔ mentionné que la troisième génération Yoshimitsu avait deux spécificités de sa signature.
L'un est le radical de gauche d'un caractère chinois de "波", san-zui, il a souligné coupé gras avec "atari-gane", a fait la ligne longitudinale presque en ligne verticale et saut de course de bas à gauche. Deuxièmement, le caractère chinois «守» est appelé «u»(u-kanmuri), ses deuxième et troisième traits de lignes inclinées vers le degré intérieur sont peu profonds. Le sabre montre ces caractéristiques très bien.

Dans le livre "新刀銘集録 (Shin-tô meishu-roku)", le huitième Tô-saburo et le neuvième Yoshimichi ont été enregistrés comme successeurs mais aucune preuve n'a été découverte. Substantiellement, à la septième génération, Yoshimichi, qui travaillait de Kansei à Kyô-hô, était le dernier forgeron de la famille Tanba-no-kami Yoshimichi.

[ Conditions ] Il a déjà poli. Shirasaya est tout neuf. Les deux koshirae et la lame sont dans d'excellentes conditions. Petites portions détachées observées; À koikuchi de koshirae et pied de kurigata.

[ Attachments ] Habaki (suaka-ji, shakudo couvert, single), shirasaya, sac de shirasaya, koshirae, sac de koshirae et papier NBHK Hozon (publié le 17 août Heisei 28 (2016))

[ Numéro d'objet ] A031016[ Prix ] JPY 420.000 ( l'assurance du transport n'est pas incluse et reste à la charge du client ).




Veuillez commander par E-mail.



Au sujet de Touken Komachi

ACCUEIL


TEL&FAX +81-(0)3-5284-9014____E-mail : s_tsukada@toukenkomachi.com



Copyright © 2009 Touken komachi All rights reserved.